March 28, 2019

March 28, 2019

March 28, 2019

March 28, 2019

December 24, 2018

April 7, 2018

Please reload

Posts Recentes

Alger, toute blanche, ciel bleu, et pourtant, cette pesanteur, les hommes dans la rue, errent sans but, les femmes, rares, se pressent, la plupart en...

ALGER, NOVEMBRE 2013

December 24, 2018

1/1
Please reload

Posts Em Destaque

Caracas

March 28, 2019

Je me suis réveillé aujourd'hui à nouveau avec une panne générale d'électricité. Je me suis rappelé les nuits passées auprès de quelques populations indigènes de la forêt amazonienne. Mais c'était différent. Il y avait la poésie des couleurs et même le noir noir de la nuit ne paraissait pas aussi noir. Et puis il y avait aussi les chants de milliers d'insectes qui sortaient faire la fête jusqu'à l'aube, les voix qui appelaient dès le matin et les cris inconscients de quelques enfants.


Ici le noir de la nuit est plus noir que noir. Les phares d'une voiture qui a l'air de fuir, tracent le contour improbable d'un immense trou noir. Et je ne sens aucune joie dans le bruit sourd des groupes électrogènes. Ils maintiennent à peine l'illusion pour certains que tout continue comme si de rien n'était. Ils me rappellent seulement que les pauvres n'ont qu'une bougie pour s'éclairer.

Share on Facebook
Please reload

Siga

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Procurar por tags
Please reload

Arquivo
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

CONTACT